Tu es ici : Accueil » Mes astuces MLM » Marketing de réseau : un modèle d’affaire ?

Marketing de réseau : un modèle d’affaire ?

  • par
Marketing de réseau

C’est souvent un terme qui n’est pas utilisé correctement selon moi. Le marketing de réseau est un modèle d’affaire.

Explication de ce modèle d’affaire

Le raccourci est souvent de dire que l’on fait du marketing de réseau. Cela veut juste dire que l’on travaille dans une compagnie qui utilise ce modèle d’affaire.

Et quel est ce modèle d’affaire ?

C’est tout simplement que la force commerciale ne soit pas interne à la compagnie, mais externe. Ce ne sont plus des commerciaux de la compagnie qui se charge de vendre le produit, mais vous ou moi qui décidons de promouvoir le produit de cette compagnie. Le but de cela, c’est plutôt d’utiliser le principe du bouche à oreille, de la recommandation.

Si parce que grâce à moi, M. Dupont va acheter une Clio chez Renault, c’est un modèle d’affaire qui s’approche du marketing de réseau, mais pas tout à fait encore. Cela s’apparente plus à de l’affiliation : je conseille et vend la Clio pour le compte de Renault et pour avoir fait cela je touche une commission : c’est souvent un pourcentage sur le prix de vente.

Le marketing de réseau ajoute une composante, c’est que M. Dupont peut lui aussi à son tour promouvoir la Clio et toucher à son tour une commission si grâce à son intermédiaire, une Clio est vendue.

M. Dupont fera partie de mon équipe, de mon réseau.

Lui-même pourra à son tour créer son équipe. Vous êtes entrain de développer votre réseau, d’où le nom de marketing de réseau.

On parlera souvent de parrain et de filleul : le parrain fait entrer un filleul dans son équipe. Ensuite ce filleul peut à son tour devenir parrain et créer une équipe dont il sera à la tête.

Un exemple parmi tant d’autres d’entreprise qui utilise ce modèle d’affaire est Faberlic.

Quel est l’intérêt de créer et développer son réseau ?

Vous pouvez développer votre réseau selon deux axes :

  • la profondeur
  • la largeur

Développer en profondeur

Ici, l’objectif c’est que chaque filleul obtienne à son tour un filleul et ce le plus de fois possible.

Il n’y a pas de limite théorique : à chaque fois un filleul pourra à son tour recruter un filleul dans son équipe.

Une des limites pratiques des sociétés est le nombre de niveaux sur lesquels le parrain touche une commission. Et c’est là où il y a un intérêt à développer son réseau.

Vous allez toucher une commission parce que votre filleul à acheter un produit de la société, mais vous allez toucher aussi des commissions parce que le filleul de votre filleul à acheter aussi un produit. Le pourcentage devient de plus en plus faible au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans la profondeur de votre équipe.

Et c’est à mon avis un des critères de choix dans l’entreprise qui utilise le modèle d’affaire de marketing de réseau, c’est de savoir sur combien de niveaux vous obtenez des commissions en tant que parrain. Plus il y en a, mieux c’est, d’autant plus si vous développer aussi votre réseau en largeur.

Développer en largeur

Le but du développement en largeur, c’est de recruter pas un mais le plus de filleuls possibles : 5, 10, 15, 100.

Si chacun de vos 50 filleuls achètent pour 50 € de produit chaque mois dans la société et que vous touchez 10 % de commissions, vous obtenez chaque mois : 50 * 10/100 * 50 filleuls, soit 250 €.

Il y a trois variables sur lesquelles vous pouvez avoir une action :

  • le taux de commission : c’est clairement un critère à prendre en compte dans la choix de la société de marketing de réseau, plus la commission est importante, plus vous pourrez vous constituer de belles sommes chaque fin de mois
  • le nombre de filleuls : c’est à vous de travailler pour obtenir le plus de filleuls possibles. Je vous conseille cette formation si vous voulez obtenir le plus de filleuls
  • le montant de dépense en achat de produit : c’est un autre critère à prendre en compte dans le choix de la compagnie. Il peut y avoir plusieurs cas de figure :
    • un produit cher mais que l’on achète une fois : un robot ménager
    • un produit cher mais qui occasionne des achats récurrents : des consommables (cartouche d’encre), des produits de beauté, des compléments alimentaires
    • un produit pas cher à achat unique : des pinces à ligne
    • un produit pas cher à achat récurrent : la nourriture (pâtes, riz)

Ce choix doit se faire en fonction de l’attirance pour le produit : si on aime le produit, ce sera plus facile d’en parler.

Il me semble toutefois que de privilégier des achats récurrents permet de s’assurer un revenu récurrent chaque mois. Cela évite de devoir chercher de nouveaux filleuls qui consomment chaque mois. Et si vous continuez de recruter, cela va augmenter votre réseau et faire venir grossir chaque mois vos revenus.

Combiner les deux : développement en largeur et en profondeur

Si vous décider d’avoir pas un filleul, mais deux filleuls et que vous encouragiez, appreniez à chacun de vos filleuls à faire de même.

Sur le niveau 2, vous aurez donc 2 personnes : vos 2 filleuls

Sur le niveau 3, vous aurez donc 4 personnes : chacun de vos 2 filleuls du niveau 2 auront 2 filleuls

Sur le niveau 4, vous aurez donc 8 personnes : chacun des 4 personnes du niveau 3 auront 2 filleuls

Sur le niveau 10, vous aurez donc 512 personnes

Imaginez si vous décidez de constituer une équipe de 3 filleuls et que chaque filleul fait de même.

Sur le niveau 4, il y a déjà 27 personnes et sur le niveau 10, vous aurez 19 683 personnes.

Si vous augmentez le nombre de vos propres filleuls à 3, 4 ou 5, les chiffres seront encore plus impressionnants sans atteindre le niveau 10

Les principales opinions

Le marketing de réseau est une arnaque

Ce n’est pas le modèle d’affaire qui est mauvais, mais la façon dont on l’utilise.

Certaines sociétés vendent le droit de vendre à son filleul le droit de vendre à son filleul. C’est déguisé parfois sous la forme d’un pack et de formations.

Pour éviter les entreprises utilisant ainsi le marketing de réseau, l’étude du produit est primordial. Il faut que l’entreprise commercialise un produit réel physique ou digital. Il faut faire particulièrement attention aux produits digitaux : ils doivent apporter de la valeur et/ou tenir les promesses qu’ils avancent.

Le marketing de réseau est un système pyramidal, une chaîne de Ponzi

Le principe d’un système pyramidal, c’est que les derniers arrivés dans l’équipe, dans l’entreprise, ceux qui se retrouvent à la base de la pyramide permettent de payer ceux qui sont arrivés les premiers dans l’entreprise, ceux qui sont en haut de la pyramide.

C’est le même principe que la chaîne de Ponzi. Charles Ponzi était un italien proposait qu’on lui confie de l’argent en échange d’intérêts très intéressants. Mais pour payer les intérêts des premiers clients, ils utilisaient l’argent que déposait les clients suivants. Tant que de nouveaux clients s’inscrivent dans la chaîne, cela fonctionne. A partir du moment où il n’y a plus de nouveaux clients, il n’y a plus d’argent « frais » pour payer les intérêts.

C’est aussi un point de vigilance à avoir lors du choix de la société de marketing de réseau : quel est le plan de rémunération et est-il viable sur le long terme. Ce n’est pas forcément facile à vérifier ce point là.

Si le plan de rémunération est trop compliqué à comprendre et/ ou à expliquer, c’est souvent déjà un indice qu’il faut mieux se méfier et l’étudier avec précision.

Les points à retenir

  • Marketing de réseau = modèle d’affaire
  • Critères de sélection d’une bonne compagnie de marketing de réseau
    • le taux de commission
    • la récurrence d’achat du produit
    • le produit
    • le nombre de niveaux sur lequel vous obtenez des commissions
    • le plan de rémunération

J’ai pris du temps pour sélectionner une compagnie qui respecte ces critères

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *